Big Bend National Park (en voiture)

TEXAS – SPECIAL BIG BEND (du 2 au 8 Mai 2018)

 

 

Les CHALLENGES !

 

Lycanthropie : Pour Miss Chandoux ; après de nombreux essais, nuit après nuit, ça n’allait jamais… Lune trop haute, pas assez pleine, lumière parasite, pas assez de lumière (ouais, le petit Canon est bien pour plein de choses, mais pour la prise de nuit, c’est une sombre daube…), plus de piles dans la lampe, trop d’arbres, etc. Bref, après m’être relevé une bonne 20aine de fois, j’ai décidé de déléguer à mon esclave aimée, et PAF ! Dès son premier essai, elle a les bonnes conditions ! Bon, forcément, il y a un grain de malade… Je l’ai dit, le petit Canon est nul pour ça…

Ouais ben je me suis levée à 3h, alors que j’avais même pas envie de pisser.

 

 

A chaque préparation de voyage, il y a pour Pierrot un point d’orgue, un but suprême, un Saint Graal à atteindre (différent du but final, bien évidemment). En 2013, il ne rêvait que de découvrir Villa Pehuenia, un petit bled paumé au cœur des Andes. Pour ce voyage ci, c’était Big Bend. Ca fait des mois et des mois qu’il me parle de ce National Park.

Et bien cette fois-ci, on y est. Arrivés à El Paso, on prend possession de notre voiture de location. Berline moyenne, tout confort, boîte automatique (évidemment, on est aux Etats Unis). On fait des provisions au Walmart pour une semaine en achetant une indispensable glacière pour conserver ce qui nous fait baver depuis plusieurs semaines : du fromage râpé, des œufs, de la crème fraîche, du bacon, du bœuf … On refait donc en sens inverse la route que nous avons suivie en vélo durant les cinq derniers jours. Du coup, on est ébahi et tous les quart d’heure on se dit : « la vache, on a fait tout ça en vélo ».

Spéciale dédicace à Marie R. avec la boutique Prada en plein désert

 

Au bout de cinq heures et demie de voiture, on arrive enfin à l’entrée du parc. Celui-ci comporte uniquement trois campings, très espacés les uns des autres. L’un est plus côté rivière (Rio Grande), l’autre côté montagne et le dernier côté désert. Il y a un site internet pour pouvoir faire des réservations de camping, mais soit je ne suis vraiment pas douée, soit on ne peut réserver que pour les RV ou pour les tentes en groupe. Bref, je n’ai pas pu prévoir le truc, et on serrait un peu les fesses pour trouver une place. On arrive au premier camping, celui de Cottonwood en plein désert sous une chaleur harassante, 105°F (faites moi penser à regarder la conversion en Celcius dès qu’on aura du wifi). Finalement nous ne sommes que deux tentes sur le site.

Vue de notre emplacement, le soir après la vaisselle

et au lever du soleil …

 

Il faut dire que les services sont réduits au strict minimum : deux chiottes sèches chauffés à blanc par le soleil texan et qui exhalent une forte odeur d’ammoniaque, pas de douche, pas d’électricité. Il y a juste un robinet à l’entrée du camping avec de l’eau potable filtrée.

Des groupes d’ornithologues viennent régulièrement dans le camping pour observer les dizaines d’espèces différentes qui y vivent.

A 1km, le visitor center est fermé de mai à novembre car il fait trop chaud. L’épicerie offre quelques produits de subsistance, mais pour une raison qui reste inconnue, n’arrive pas à s’approvisionner en glace. On doit donc se taper tous les jours une heure et demie de bagnole pour remettre un pain de glace dans notre glacière. On devra même se taper deux heures aller retour pour prendre une douche au seul camping du parc qui offre des douches (deux dollars les cinq minutes. L’eau est une denrée rare sur le secteur).

On voulait changer de camping durant la semaine pour se rapprocher d’autres balades qui nous intéressaient, mais les deux autres  sites sont complets. Il faut dire que le notre n’attire pas les foules de par les services listés précédemment et aussi, il est interdit aux RV de faire fonctionner leur générateur d’électricité.

On passe une semaine à crapahuter dans le parc, les paysages sont époustouflants, on s’en prend plein les mirettes.

Pour aller à Pine Canyon, on se tape 10km de piste complètement défoncée. La pauvre voiture de location n’est pas du tout adaptée pour le terrain et le bas de caisse racle une paire de fois. Pour ceux qui souhaitent visiter l’outback, il est préférable de louer un 4×4.

En bas, le Rio Grande, et donc au fond, le Mexique

On voit un paquet de bestioles, mais je n’en dis pas plus car il est fort probable que ça fasse l’objet de devinettes. On glandouille à l’ombre des arbres en lisant, dessinant. On mange comme des rois même si les risques élevés d’incendie nous interdisent de faire des barbecues. On sirote le soir, après une journée de crapahute, du rhum coca ou du chardonnay bien frais. Bref, si le paradis existe, ça devrait ressembler à un séjour à Big Bend.

 

Quand nous étions en vélo, on s’émerveillait à chaque rencontre avec un roadrunner qui traversait la route comme balle. On se disait : « oula la la, ça cavale trop vite cette bestiole, on n’arrivera jamais à la prendre en photo ». Sur notre emplacement du camping de Cottonwood, on en voit presqu’autant que des pigeons sur le parvis de Notre Dame. Ils passent à deux mètres de nous sans s’émouvoir de notre présence.

C’est ça que je préfère dans les parcs américains c’est la proximité incroyable qu’il peut y avoir avec la faune.

 

 

Coin des jeux, énigmes et autres mystères

 

Solution des énigmes précédentes

 

  • Tintinophilie (suite)

Où vont les Terr’Ailleurs ? Il fallait s’en référer à Tryphon Tournesol, bien sûr…

  • Tintinophilie (fin)

La roulade arrière, et le « Ah l’enculé ! » sont devenus, pour nous, des motifs, des parts de notre culture, aussi fréquemment utilisés qu’un : « Sarah connor ?… »  « Euh non, c’est à côté… » Et nous les devons à Fabcaro et à son énormissime album, top de l’humour non-sens, absurde, décalé : Zaï, Zaï, Zaï, Zaï… A LIRE !

 

  • Animés & Bière :

Bien sûr, la Duff. Vous m’apprenez son existence réelle… Vous m’apprenez également que Guns & Roses avait un bassiste ! Vache ! Où va-t-on !

 

 

Les nouvelles énigmes (Attention, y’en a un paquet ! On ne se fout pas de votre gueule !):

 

  • Pour les ornithologues :

Pas trop difficile à retrouver… Comment s’appelle cet oiseau ?

 

 

 

  • Pour les mammalogistes :

A peine plus difficile, comment s’appelle ce mammifère qui (ATTENTION FILS DE PUTE !) n’est pas de la famille des cochons (ATTENTION A CE QUE TU DIS SUR MA FAMILLE !) Nom en français et en « anglais » souhaité… (vous avez fait gaffe les gars ! il a mis des guillemets… comme pour donner un indice… un de plus… hum…)

 

 

 

  • Pour les voiturophiles, ou nordistes, ou pathomotoristes :

Comment s’appelle cette charrette ? Marque (facile) et modèle (plus difficile, rare en France…)

 

 

 

  • Pour les alcooliques (ah ! je touche enfin mon cœur de cible !) :

A votre avis, quel est le litrage de cette bouteille de spiced rhum bue à Big Bend… Voici une photo du 1er apéro…

 

 

 

  • Pour les cinéphiles :

Certains, à l’œil bien exercé, l’ont sans doute déjà noté… Sinon, regardez de nouveau le film proposé (vers la deuxième minute), et essayez de trouver le plan qui fait clairement référence à un film très connu. Comment s’appelle ce mouvement de caméra et à quelle scène de quel film fait-il référence ?

 

  • Pour les malheureux qui ne sont ni ornithologues, ni mammalogistes, ni voiturophiles, ni alcooliques, ni cinéphiles, ou qui sont cons, ou qui s’en foutent, ou les enfants, ou les enfants cons qui s’en foutent :

Appaire les bonnes extrémités pédestres… Ah, non ! Merde ! J’ai changé de public… Alors attends… Ouais :

Dis laquelle que c’est la photo où les 2 pieds y vont bien ensembles. T’as qu’à choisir, A, B ou C.

A

 

B

 

C

27 comments for “Big Bend National Park (en voiture)

  1. Raph
    11 mai 2018 at 6 h 52 min

    yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees!
    number one!

    • 12 mai 2018 at 0 h 46 min

      VOUS POUVEZ CONSULTER LES RÉPONSES LAISSÉES A VOS COMMENTAIRES SUR LE POST PRÉCÉDENT !!!

  2. Ophelie
    11 mai 2018 at 8 h 43 min

    Number 2 !!!! Super, j’ai été plus rapide que Fred.

  3. Fred
    11 mai 2018 at 9 h 52 min

    Pffff, ça fait bien longtemps que j’ai cessé ces gamineries…

    Troooooooooiz !!!!!

  4. Ana
    11 mai 2018 at 11 h 39 min

    Waouh c’est très impressionnant comme paysage et ça fait rêver.
    Profitez en bien
    Gros bisous

  5. DOMINIQUE
    11 mai 2018 at 16 h 01 min

    coucou les copains
    super panorama , ça fait rêver…ça donne envie d ‘y aller mais pas possible avec Dom , il n y a pas de clocher …..
    pour les énigmes :
    1) le piaf , je pense a un geai mexicain ( mexican jay)
    2) le gros rat , c ‘est un pécari à collier ( collared peccary)
    3) la charrette , c’est pas une voiture rouge , donc pas intéressante pour nous
    4) pour capitain morgan , je dirais 1.75 l avant le premier apéro , après ça dépend des doses de chacun
    5) premier film qui nous est passé par la tête , surtout Dom , règlement de comptes à ok corral , allez savoir pourquoi….
    6) pour les dauilles , ça dépend de l apéro , au bout d un moment , on voit flou ou double , donc on peut plus choisir ….

    laissez les vélos dans le fossé , garder votre charrette …..mince , il n y a pas de fossé , il n’y a pas d’eau …lol bonne route

    • 12 mai 2018 at 0 h 25 min

      Pas mal ! Quelques pts habilement gagnés ! Ça sent la performance !
      Biz
      P.

  6. ARDWEN 008
    11 mai 2018 at 18 h 17 min

    Bon, fort fort dépaysant tout ça… Et puis pas de soucis majeurs. Formidable, donc!
    Comme vous dégainez maintenant plus vite que vos ombres, je n’ai pas eu le temps de réagir à votre dernier envoi. Remédions:
    Mes petits élèves à qui je fais partager ponctuellement votre challenge se sont interrogés: Les cow-boys buveurs de thé, ils étaient à cheval? Il y a encore des saloons? 🙂
    Pour ma part, j’ai craqué sur le « check meuh meuh » , le petit clin d’oeil musical et pis sur tout le reste…Comme d’hab.

    Pensée particulière à John, puisque vous arpentez les terres qui ont fait de lui le légendaire « character » qu’il est devenu, et bises à vous deux.

    PS (alors qu’il n’y a pas eu de S): si l’occasion se présente un jour pour moi de découvrir le pays de l’oncle Sam, ce sera avant tout via les Grands Parcs. Ce sur quoi j’ajouterai: profitez bien 🙂

    • 12 mai 2018 at 0 h 30 min

      Ah ! Bien content d’avoir de tes nouvelles ! Et heureux de savoir que le blog est utilisé en classe ! Je vais demander à l’inspection d’être défrayé de mes heures de conception numérique.
      Nous n’avons pas vu la monture des cowboys, mais oui, on trouve encore quelques saloons !
      Biz
      P.

  7. Chandoux
    11 mai 2018 at 20 h 01 min

    Ah ouais !
    Ah ouais ouais ouais !
    Là OK, je vous suis ! Vraiment magnifique, autant du côté minéral qu’animal mais le végétal n’est pas mal non plus en fait…
    Par contre, un peu déçue par la photo de nuit… Où sont les vélos avec leurs fanions jaunes qui ressemblaient à des bébés lucioles ? Bon, heureusement qu’il vous reste encore quelques cycles lunaires pour retenter votre chance !
    Alors, les énigmes :
    1 – Tulum (inspiré par Google) mais pas convaincue en fait
    2 – Pécari à collier ou Collared peccary (merci reverso). Ca m’embrouille ton indice
    3 – Pierre-Yves Tillier
    4 – 1,75L / 70 proof
    5 – M’en fout de passer pour une naze, je prends le point : je dis B… au feeling !
    Je vous biz les dauillottes (ah ah ! j’adore cette expression, ça me rappelle Douzy !)

    • 12 mai 2018 at 0 h 35 min

      Ben oui… mais en voiture, les vélos n’étaient pas dispos… Pas de remboursement sur les challenges…
      3,5 pts ! J’accorde la charette, c’était malin ! Mais l’indice non compris de la 2 te coûte 1/2 pt… Sylvain – pour rester à Douzy – a bien utilisé l’indice, et bien vu la vidéo…
      Biz
      P.

  8. Olives
    11 mai 2018 at 21 h 13 min

    Yo les amis
    Bon, j’ai pris du retard pour les défis alors comme là y’en a plein, je tente
    la remontada (merci google…)
    l’oiseau : Mexican Jay
    Le cochon : Javelinas ou pecari à collier
    Le rhum : 1,75l soit 60 oz
    La caisse : Toyota corrola
    Le plan : panoramique, la référence???
    Les pieds : trop crade, j’ai pas pu regardé

    big kisses!

    • 12 mai 2018 at 0 h 37 min

      Joli ! Ça plante dur ! 3 pts d’un coup, sans faire la petite frappe à répondre à la question des panardos ! Well done Vieux !
      Biz
      P.

  9. Sylvain Balcerowiak
    11 mai 2018 at 22 h 06 min

    Ouaiiiiiîiiiiiiis numéro 9 trop fort !
    Images impressionantes du Park ( Ça fait beaucoup penser aux films de frontière genre no country for old man)
    Pour les énigmes :
    Un geai mexicain
    Pecaris ou javelina (Si j’ai bien vu la video)
    La bagnole j’m’en bas les coquilles
    Pour la bouteille je dirai 1l 5
    C’est un travelling mais ça m’énerve, le film je le revois pas (même si, avant de lire l’énigme, je sentais la référence ) Je tente justement le No country
    L’image B

    • Sylvain Balcerowiak
      11 mai 2018 at 22 h 08 min

      Je voulais dire « impressionnantes » et « couilles » au lieu de « coquiles » (putain de correcteur)

    • 12 mai 2018 at 0 h 42 min

      3 pts en prenant les pieds… Le fait d’avoir volontairement foiré la question des alcooliques ne trompe personne… Déjà avec un nom polonais… Mais ce que je retiens surtout ! Et que je garde soigneusement ! C’est le « Je m’en bats les coquilles »!!!
      Biz
      P.

  10. Simone
    11 mai 2018 at 22 h 23 min

    Merci pour ces belles photos et pour la découverte de Big Bend que je connaissais pas. En même temps, je ne connais pas grand chose des États-Unis… J’avoue qu’un endroit comme celui-ci (avec la Nouvelle-Orléans) pourrait nous donner envie de nous y rendre.
    Profitez bien de tout: le soleil, les paysages du soir après la vaisselle, les piafs, les cactus….
    Bise et bonne route

    • 12 mai 2018 at 0 h 44 min

      Bon résumé Simone ! Ce sont vraiment les 2 choses qui méritent vraiment le détour.
      Biz
      P.

  11. Mykee
    12 mai 2018 at 9 h 49 min

    Bonjour les slibars,
    Vraiment magnifique ces photos, ça a quand même une autre gueule que les crêtes préardennaises, non! Faudra juste dire au touriste allemand en t-shirt rouge qui vous accompagne d’arrêter le photobombing, c’est plus à la mode.

    APY : tu ne gagnes que l’élastique du calbar de Pierrot car il fallait donner le nom du bassiste, son lieu de naissance et le nom de sa 3e femme. Dommage!

    énigmes: bon je suis aussi nul en bestioles qu’en albums de Tintin, alors je vais donner des réponses pathétiques en croyant être drôle du genre un pivert mais bleu, Harvey Wenstein.
    un Safrane
    1/2 gal us
    réponse D : aucune, ce ne sont pas des pieds humains car ils n’ont pas de chaussettes.
    BIZ

    • 13 mai 2018 at 23 h 17 min

      Que répondre à ça…? Peut-être :
      1) Attention, ta passion des slibars vire à l’idée fixe…
      2) Vent, chaleur et poussière aidant, elles commencent à nous manquer les crêtes préardennaises.
      3) Les chaussettes, ça suck.
      Biz
      P.

    • PY l'autre
      17 mai 2018 at 13 h 04 min

      L’élastique c’est déjà pas mal !

  12. Raph
    13 mai 2018 at 10 h 04 min

    Salut vous!
    j’attendais plus un « like » sur ma tristitude qu’une réponse Milosevic de Béa!
    Ou alors mon plagiat n’est pas à la hauteur!
    Mais au fait, pour vous cette énigme: par quel adjectif pourrais-je remplacer « Milosevic »?

    Je vous envie, paysages, faunes, flores magnifiques!
    Vous avez l’air en forme et ça fait plaisir.

    Pour les énigmes:
    ça ressemble à un geai
    ça ressemble à du pécaris
    la voiture: une Toyota
    litrage: pas assez
    film: il était une fois dans l’ouest
    pieds: la B mais je suis pas sûr

    On vous M

    • 13 mai 2018 at 23 h 35 min

      APPROXIMATIONS !!!!
      Voilà pourquoi je ne répondais pas ! Trop d’approximations ! La Tristitude est un exercice de style difficile… Tout en alexandrins. Avec des codes de construction : « La Tristitude ; C’est quand… » On peut tolérer une ou deux entorses sur l’ensemble de la chanson, mais pas les 3/4 des vers boiteux et la construction type ignorée ! Approximations !
      Approximations dans les réponses ! Pour les 3 premières, il n’y a que la moitié de la réponse à chaque fois ! Approximations !
      Approximation dans la blague ! Milosevic est certes serbe, mais si tu veux dire que la réponse de Béa était « acerbe », il aurait fallu dire « une réponse A Milosevic »… S’il manque le A, cela donne une réponse serbe, et non une réponse Acerbe. APPROXIMATIONS !!!
      Merci néanmoins pour tes efforts, tes pensées affectueuses, ton suivi amical, et pour m’avoir occupé durant les 30 minutes de côte de ce matin en imaginant cette réponse.
      Biz
      P.

  13. PY l'autre
    17 mai 2018 at 13 h 05 min

    Toujours pas moyen de recevoir à nouveau les notifications, je me réinscris donc pour une 3eme fois.

    Bise à vous et merci pour le partage c’est vraiment très beau.

  14. ROBERT CHANTAL MAMAN
    17 mai 2018 at 14 h 22 min

    salut les jeunes. Coucou c’est bien moi, maman a quitté ses cannes anglaises, son plâtre et retrouve enfin plus de mobilité. Je viens de prendre connaissance de vos différents reportages toujours aussi palpitants et je pense qu’à l’heure actuelle, vous êtes en pleine ascension des Rocheuses. Nous sommes certains qu’avec votre détermination vous arriverez à franchir cet obstacle et sommes très fiers de vous. Bravo et bon courage. Dès que possible, nous serions heureux d’avoir un petit coup de fil. Bon, toute la famille va bien et j’espère que vous aurez toujours votre forme légendaire. Prenez bien soin de vous. Bisous. Maman

    • 17 mai 2018 at 18 h 36 min

      Merci pour vos encouragements, on en a grandement besoin en ce moment.
      Ah, je dois vous laisser, Pierrot m’attends pour faire un plouf dans notre piscine privative. Trop la classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *