Au nord de Live Oak : 1030 km

FLORIDE – Part 3 – 1030 km (distance cumulée depuis Miami…)

  • 20 Février : Kissimee (banlieu d’Orlando) ; repos
  • 21 Février : Kissimee (banlieu d’Orlando) – Winter Garden ; 51 km
  • 22 Février : Winter Garden – Dorr Lake (state park) ; 75 km
  • 23 Février : Dorr Lake (state park) – Citra ; 88 km
  • 24 Février : Citra – Alachua ; 87 km
  • 25 Février : Alachua ; repos
  • 26 Février : Alachua – Ichetucknee Springs ; 42 km
  • 27 Février : Ichetucknee Springs – nord de Live Oak ; 70 km

Pour info : les points Tripline correspondent à nos arrêts exacts, mais le parcours ne reprend pas notre parcours réel !

24 février ! Ca y est ! Nous sommes enfin sur la trace de la Southern Tier ! ON Y VA !

 

On y va, on y va
On va quand même tenter le coup
On va quand même tenter l’exploit !
On y va, on y va
Même si on ne sait pas vers où
Même si on ne sait plus vers quoi…
On y va, on y va
On va pas rester sur nos genoux
On est bien plus grand qu’on ne le croit.
On y va, on y va
Quitte à se casser le cou
Quitte à s’en mordre un jour les doigts.
Et même si on tombe
Sur des roches,
Et même si on tombe
Sur des cas,
Que veux tu que l’on se reproche ?
Que fait-on dans ces cas là ?
On y va !
On y va, on y va, on y va…

 

Merci Christophe…

 

 

On pensait en être débarrassés, mais non ! voilà une petite resucée de Panardos dans un blog de voyage en vélo…

Voilà ! Tout est dit ! Cela fait trois semaines que j’évite toute allusion à ce sous-blog de sinistre mémoire : https://partirlespiedsdevant.com/

Je voulais – intention louable, admettez-le – ne pas faire revivre trop de mauvais souvenirs aux quelques malheureux qui migrèrent récemment d’un blog à l’autre, l’air encore hagard, l’œil vitreux, la bouche tombante, et qui, dans un bredouillement baveux ne savaient que dire : « Non… Pas le chat écrasé… Pas la tête de cheval… Pas Ophélie dans une côte… » A ceux là ! Ici ! Nous tentons de rendre un peu de dignité !

Et pour les autres, les bienheureux, les « épargnés » comme on les appelle dans le jargon des bloggeurs de voyage, nous souhaitions leur éviter toute tentation malsaine.

Car pour ceux qui ne connaissent pas, je résume la chose… C’est un couple de petits branleurs en vélo couché (ouais, c’est pas super original…) qui voyagent à travers le monde. C’est un peu toujours pareil leurs histoires… Ils pédalent, ils voient un bestiau crevé, on leur offre un thé, ils voient un bestiau crevé, ils mangent, ils voient un bestiau crevé, ils trouvent un spot de rêve OU dorment avec des moines bouddhistes, ils voient un bestiau crevé, et à la fin, ils se foutent de la gueule de Calamity Mama… Voilà, c’est tout.

Alors nous, on ne voulait surtout pas faire comme eux !

Mais voilà ! Nous sommes aux USA !

Et aux USA, sur le bord des routes…

C’est moche…

Un charnier…

Alors, forcément, au bout de 3 semaines de rapace aplati, d’opossum sans tête, de tortue à carapace ouverte comme un « œuf à la coque », de serpent « pneu goodyear », et autres diverses horreurs de la route américaine, nous étions blindés. A chaque fois, nous pensions à Fred et à sa passion malsaine, dans son blog honni ! Mais jamais nous ne nous arrêtions ! De la tenue ! Du style ! Du Terr’Ailleurs !

Jusqu’à… Shame… Jusqu’à… Honte… Jusqu’à… Déshonneur… Jusqu’à ce tatou !

Mais il était tellement frais ! Tellement beau ! On l’aurait cru encore vivant ! Faisant une petite sieste ! Et puis surtout… Shame… Surtout… Honte… Surtout… Déshonneur… Surtout, il tirait la langue façon cartoon !!! Merde ! Si c’est pas photogénique ça !!! Tant pis, 1 – 0 pour les Panardos…

 

Je profite d’un jour de repos pour trainer Pierrot dans une pharmacie pour essayer de régler son problème d’oreille qui reste inexorablement bouchée. Le concept américain de la pharmacie est assez rigolo puisque ça s’apparente plus à une épicerie. Dès qu’on pousse la porte, on tombe sur des rayons de bouffe, des frigos où on peut acheter du soda ou de la bière. On tombe ensuite sur les produits qu’on trouve en libre service dans nos pharmacies, à savoir les soins pour le corps, les bidules pour bébé. Puis, on arrive sur tous les médicaments qu’on prend en général en auto médication : ceux pour le mal de crane, pour le mal de bide, pour le mal aux yeux, pour le nez bouché, pour le caca mou ou dur. Mais apparemment, rien pour les oreilles. Mais là, comme le cas est critique, on se rend dans la zone de consultation pour obtenir une visite avec une infirmière. Il faut alors passer trois plombes sur une borne informatique pour s’enregistrer, dire si on a ou non une assurance maladie … Au bout d’un temps relativement long, on arrive au bout du questionnaire qui a déjà fortement mis à mal la patience de Pierrot. Son nom apparait enfin sur un écran dans la salle d’attente. Il y a six ou sept personnes devant lui. Le temps d’attente est estimé à 112 minutes.

  • Ouahh, ça va pas la tête, je vais pas poireauter deux heures la dedans !!
  • Ben, si on était au camping, qu’est ce que tu ferais ? tu lirais ?
  • Ben oui, évidemment.
  • Comme tu as ta liseuse dans le sac à dos, tu peux donc lire dans la salle d’attente, en plus tu es au frais.
  • Mounioumouniou (bougonne en tournant en rond dans les rayons de la pharmacie. En plus ça servira à rien … en plus je sais même pas dire « oreille bouchée » en anglais …

Finalement, on retourne dans la salle d’attente. A ce moment là, je crois encore que c’est gagné et qu’il se résout à attendre deux heures. Sur l’écran apparait alors le prix des consultations … Je n’ai rien pu faire pour le retenir, on est parti.

comme tous les vieux américains, Batman passe l’hiver en Floride

Pierrot : mercredi 6H37 (au réveil) : Rhoo, la vache, on a pris cher. T’as la tête toute fripée. On dirait pruneau girl.

(Je tiens à préciser que contrairement aux citations en bleu, celles en noir sont retranscrites fidèlement.)

Nous reprenons donc notre route et retrouvons une deux fois deux voies, qui devient rapidement une deux fois trois voies pour finir en deux fois quatre voies.

Oh, oh, ça craint là quand même. Qu’est ce qui se passe ? Ah d’accord…

Mais bon finalement sur les gros axes, il y a toujours ces bandes cyclables qui finissent par être plus sécurisantes que de rouler sur le réseau secondaire où on peut croiser beaucoup de camions.

Une fois qu’on a quitté la banlieue d’Orlando, on retrouve des petites routes sympas avec toujours un peu plus de relief.

C’est d’ailleurs à ce moment là seulement qu’on se rend compte que le petit plateau de nos deux vélos ne passe pas et c’est la misère (je serai même obligée de pousser). Mais il faudra attendre le bivouac du soir pour que Pierrot se mette les mains dans le cambouis.

On traverse la forêt d’Ocala. A midi, on s’arrête à Salt Springs pour manger. Il y a plusieurs campings dans la ville, mais on a encore la pêche et notre carte indique un autre camping un peu plus loin. On continue notre route sous la canicule, il fait 36°C à midi. Au bout de dix kilomètres, à l’intersection ou devrait se situer le camping, on trouve … absolument rien. Le no man’s land. Pas grave, notre fameuse carte générale au 1 : 500000 en indique un autre dix kilomètre plus loin à Eureka.  En arrivant en ville, rien qui ressemble à un camping. On s’arrête dans une station service pour prendre des renseignements. On a la confirmation, pas de camping et pas d’hôtel non plus. Enfin bref, rien pour dormir. Euh, pas cool … Le prochain hôtel ? Ben, il faut pousser jusque Citra, 25 kms plus loin. Grosse journée donc, puisqu’on aura fait 88 kms avec une moyenne à plus de 15 km/h. Une fois installés dans notre motel à 48 dollars la nuit, on se propulse vers LE bar du bled.

Il y fait très sombre, le juke box joue à plein régime des vieux standards du rock des années 70. On est vendredi soir, la classe ouvrière s’y retrouve pour vider quelques bières, manger, danser ou jouer au billard. On claque un dollar dans le juke box pour passer du Lynyrd Skynyrd et du Aerosmith.

A leur hochement de tête on devine que le choix leur convient et que nous sommes acceptés par la communauté.

 

niveau bouffe, c’est pas l’éclate tous les jours

Peu avant Gainesville on trouve enfin le début du tracé de la Southern Tier et donc on est enfin sur les cartes Adventure Cycling super détaillées et sur lesquelles apparaissent toutes les infos nécessaires aux cyclistes : épicerie, camping, réparateur vélo… On emprunte aussi pour la première fois une piste cyclable qui nous fait découvrir la Floride que je m’imaginais.

On s’attend à voir débouler un alligator à tout moment au milieu de tous ces marécages.

A noter que ce jour là, Pierrot crève son pneu arrière. Ca y est, c’est mort pour renouveler l’exploit de faire 9700 bornes sans une crevaison.

Nouvelle chronique !!!

La rubrique des choses que je n’ai jamais vues aux USA

Hé, hé ! Voilà une nouvelle chronique qui s’annonce fort réjouissante ! Elle sera très courte et fonctionnera un peu façon « brèves de comptoir »… Je vais simplement faire une petite liste (1 ou 2 éléments à chaque chronique) de choses que je n’ai jamais vues ou entendues aux USA durant ce voyage…

  • Je n’ai jamais vu une demi-journée de vélo sans croiser au moins 2 ou 3 (parfois 10 ou 20) chapelles en tous genres… Baptistes, méthodistes, catholiques, etc. Il y en a partout !
  • Je n’ai jamais vu une voiture avec un petit autocollant « Free Tibet ».
  • Je n’ai jamais vu, ni entendu Johnny Halliday.

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui.

 

Nouvelle chronique !!!

La liste des choses pour lesquelles on passe plus de temps à la maison ou en voyage

Hé bam ! Encore une nouvelle chronique ! Sans déconner, c’est qui le boss !? T’en connais beaucoup, toi, des gus qui luttent pour leur survie, sans bagnole ni confort, à moitié sourd, avec des voix qui résonnent dans l’oreille, et qui font autant de trucs !? Quoi… ? Ouais… Nan, Jeanne d’Arc, ça compte pas. Alors ? Quoi… ? Nan, nan, Moïse non plus… C’est bon, lâche moi maintenant…

Alors, le principe de cette chronique est simple ! C’est une LISTE A PUCES ! ça claque ou bien ? Eh si ! Une liste à puces, ça claque toujours ! Et là, encore plus fort ! Cette chronique, c’est carrément 2 LISTES A PUCES !!! LE TRUC DE BARGES !!! LE BLOG DE DEGLINGOS !!! 2 LISTES A PUCES DANS LA MEME CHRONIQUE !!!!! OUUAiiis, ouais, oui chérie, je me calme…

Les 2 listes recensent les minutes (ou heures) passées en plus, par semaine, pour faire telle ou telle chose à la maison ou en voyage… Ouais, je sais, c’est pas clair… Lis la suite, tu vas comprendre.

 

1ère liste : En voyage, par semaine, on passe :

  • 30 heures de plus sur le vélo
  • 18 min de plus à se tartiner de la crème solaire
  • 56 min de plus à regarder les animaux
  • 1h12 de plus à faire son lit
  • 16 heures de plus à lire
  • 6 heures de plus à écrire des articles à la con…

2ème liste : A la maison, par semaine, on passe :

  • 10 heures de plus à regarder la télé…
  • 4 heures de plus à préparer à manger
  • 3 heures de plus à faire le ménage
  • 6 min de plus au téléphone
  • Entre 30 et 40 heures de plus à bosser comme des cons
  • 3 min de plus à mettre du parfum

Et voilà ! C’est tout pour cette fois ! Bonne suite les Amis !

Les Pieds Palmiers ! Hé Béa ! Les pieds palmiers ! Ca déchire ou pas comme vanne !?

A Alachua, alors que nous étions en train de siroter tranquilou notre rhum coca et grignotant nos bretzels, une femme s’avance vers nous d’un pas décidé, smartphone en main.

Au début, je me suis demandé si elle n’était pas en train d’appeler la réception pour les prévenir que nous étions en train de consommer de l’alcool alors que c’est interdit dans le camping (si, si, c’est vrai). Elle se plante alors devant nous, baragouine dans son iphone, attend, rien ne se passe, rebaragouine dans le téléphone et finalement l’application rigolote d’apple nous sort dans un français plutôt correct : « bonjour, je suis ravie de vous rencontrer et vous souhaite la bienvenue. Avez-vous besoin de quelque chose ? » Je lui répond « un bon lit ». Ca l’a bien fait rigoler, du coup elle s’assied dans l’herbe et commence à taper la discute en laissant tomber finalement son iphone. Dottie, puisque c’est comme ça qu’elle se prénomme est en week-end en Floride mais vit en Arizona près de Phoenix. Quand elle apprend que nous y passons, elle devient toute dingue et nous propose, une fois qu’on sera sur le secteur, de venir nous chercher en voiture pour nous ramener chez elle. Elle a également une amie qui habite sur notre parcours et nous invite à nous y arrêter. L’adresse est prise, on verra donc d’ici quelques mois si nous aurons l’occasion de recroiser Dottie.

C’est ça qui est rigolo avec les américains. Quand on passe devant leurs maisons, partout on voit des panneaux « interdit d’entrer » « propriété privée » « ça va mal se mettre si vous franchissez le portail ».

On pourrait croire qu’ils sont rustres comme des ardennais et finalement, ils sont super accueillants, prêts à nous donner leur chemise ou au moins des oranges et du pepsi. Lorsque nous étions en train de réparer la roue crevée de Pierrot, ce sont trois personnes qui se sont arrêtées pour s’assurer que tout allait bien.

Le paysage se modifie petit à petit. Les zones plates de cultures finissent par laisser la place à un paysage beaucoup plus vert, des arbres magnifiques et des ranchs avec des élevages de bœufs et de chevaux.

Lors d’une petite étape, nous en profitons pour passer l’après midi dans un state park et se faire une petite ballade à pied, agrémentée  pour Pierrot par une baignade dans un trou d’eau, au fond duquel on trouve l’entrée d’une grotte immergée et où on peut normalement plonger avec bouteilles.

Le state park est très chouette, même si pour la première fois depuis notre départ on se prend une grosse averse sur la trombine.

Du coup, le lendemain, pour la première fois on est obligé de pédaler la première heure avec des manches longues. Brrruuuu, 17° à 8h00, ça caille !

En tout ca, ça y est, on a dépassé les 1000 bornes au compteur

et on en a profité pour valider un deuxième challenge du chef

 

Coin des jeux, énigmes et autres mystères

 

Correction des jeux précédents :

  • En référence au poète post punk et néo-gothique Hubert Félix Thiéfaine, « Moi je vous dis bravo et vive la mort… » ; cf :

https://www.youtube.com/watch?v=akQt2m6jjFc

Il fallait, bien sûr répondre 427.

 

  • Les 2 petits fruits de la photo étaient des nèfles du Japon. Et je ne sais pas si c’est vraiment diurétique, je n’ai pas aimé…

 

  • Qui dit Arcadia, dit « Les Mondes engloutis »… Ecoutez ce générique :

https://www.youtube.com/watch?v=MRiQHUygA5o

Mais qui a composé la musique de cette série ? Et bien le même homme que celui qui composa la musique de Rabbi Jacob : V. Cosma !

 

  • Utile pour toutes réparations…Réponse en image :

Nouvelles énigmes !

  1. Ornithologie

Pas trop difficile pour les ruraux… Comment s’appellent ces 2 oiseaux différents splendidement représentés sur ces 3 photos de votre serviteur ?

2. Objets du quotidien

Qu’est-ce que c’est donc que ce truc, dans la main de Béa ? Et à quoi ça peut servir ? (Réponse en image, la prochaine fois…)

 

3. Pouvoir d’observation / prise d’indices

L’un.e de nos deux héro.ïne.s (quel système orthographique de merde !) a failli faire une brillante carrière sportive en natation synchronisée. En ne voyant que les jambes de ce.tte dernier.e (Ok ! Fuck off le ministère ! Écriture inclusive, my ass !) essaye de deviner duquel il s’agit ! Attention ! Il y a un piège !

 

4. Flore locale

Essaye donc, follower, toi qui est si malin, de me dire comment s’appelle cette chose qui pendouille de toutes les branches de cet arbre ! Est-ce nuisible à l’arbre ? Comment ça s’appelle exactement ? Sortez vos claviers. Vous avez une semaine.

38 comments for “Au nord de Live Oak : 1030 km

  1. Raph
    28 février 2018 at 23 h 01 min

    I’m the first! Et pourtant je ne suis pas au chômage! Juste en vacances…
    On a bien apprécié les petites vidéos, ça fait plaisir de vous voir en mouvement et de vous entendre même si c’est pour dire que ça fait mal au niveau ORL!
    Beaucoup de courage à vous!

    Enigmes:
    Ornitho: grue cendrée et pic épeiche le petit cousin du colégram

    Objet: pour faire pipi debout, un pisse debout quoi!

    Duquel il s’agit? du vieux Pierrot qui va sous l’eau avec une otite! A moins que Béa, maintenant qu’elle pisse debout mette aussi un vieux short de bain interdit à la piscine de Rethel. Et en plus Béa a des chaussures fermées! Na!

    Chose qui pend des arbres: Tillandsia usneoides, aussi appelée mousse espagnole, fille de l’air ou barbe de vieillard
    Elle peut être très abondante sur les arbres au point de ralentir la croissance de ces derniers en réduisant le taux de lumière et donc de photosynthèse. Elle augmente aussi la résistance au vent, ce qui peut se révéler fatal pour les arbres lors des tornades

    J’suis bon non?
    biz et respectez ces quelques mots: Si tu freines, t’es un lâche!

    • 6 mars 2018 at 21 h 09 min

      Ola vieux mec. Pas mal ! Normalement, j’aurais mis 3,5/4, mais là… parce que tu es le 1er… parce que le colégram est une blague un peu moins éculée que celles auxquelles tu nous as habitué… allez ! C’est 4/4 !

  2. Ana
    1 mars 2018 at 9 h 39 min

    Trop chouettes vos photos
    Nous on est en plein froid sibérien, on ski par -20°c même pas peur
    Sinon je voulais aussi dire la mousse espagnole mais on m’a grillé.
    Bisous

    • 6 mars 2018 at 21 h 11 min

      Yep Ana ! Merci pour les compliments et pour l’anniversaire ! Le ski par -20, ça devait être sympa… J’imagine la conso de génépi… Allez, 1 pt pour la mousse.

  3. P-Yves, l'autre
    1 mars 2018 at 9 h 42 min

    Bien tout a été dit je crois… j’avais seulement le « pisse debout ».
    Toujours un plaisir de vous suivre : vidéos et photos vraiment sympas.
    J’aime beaucoup la comparaison du temps passé maison/vélo.
    Bises

    • 6 mars 2018 at 21 h 15 min

      Voilà ! Voilà un commentaire comme on aime ! Une critique lucide et pointue du blog ! Mais avant tout, une critique qui dit pas d’mal… Tiens pour fêter ça, on va te mettre en pleine lumière lors du prochain Post ! Tu ne l’auras pas volé ! Et 1 pt pour le pisse debout…

  4. Sylvain Balcerowiak
    1 mars 2018 at 9 h 42 min

    Salut les rouleurs, heureux que tout se passe bien. Pour les énigmes ( Il n’y a que ça qui m’intéresse):
    1. Je dirai grue(elles ressemblent à celles de chez nous) et un pic epeiche ?
    2. Je dirai un pisse-debout pour Béa? ( et pour Pierrot en cas de grand froid)
    3.Je pense aux jolies jambes de Pierrot…
    4. Barbe espagnole
    Grosses pensées à vous

    • 6 mars 2018 at 21 h 29 min

      Allez ! 3 pts à cause d’une approximation et d’un retard à l’allumage !

  5. Mykee
    1 mars 2018 at 10 h 51 min

    J’ai froid, putain, j’ai froid!!!! C’est quoi cet hiver de merde!!!! Heureusement il fait chaud sur le blog de Béa et Pierrot.
    Bon mon Pierrot il va quand même falloir t’en occuper sérieusement de ton oreille cassée, sinon tu vas devenir aussi réac’ qu’une BD de Hergé.
    Enigmes: exactement les mêmes réponses que Raph … sauf deux.
    Cheerio

  6. Robert Chantal et Renée
    1 mars 2018 at 16 h 05 min

    salut les jeunes. Ouf enfin ça marche. Les anciens ont soigné leur pigeon voyageur. Bravo pour vos reportages toujours aussi palpitants et vos 1000 km.La moyenne est bonne, il ne vous reste plus que 5000 km en 5 mois, c’est jouable. Si ça peut vous rafraichir, nous avions hier matin -12°, il n’a jamais que 50° d’écart avec vous. Les paysages de Floride sont magnifiques et les Ricains semblent assez sympa même s’ils ont la gachette facile. Merci pour vos reportages hebdomadaires, c’est bon pour le moral. Portez vous bien et grosses bises de toute la famille. Maman

    • 7 mars 2018 at 1 h 01 min

      Finalement, je me demande si ça vaut le coup de répondre, car arriverez vous à lire la réponse ??? 😉 (ce signe veut dire que je me moque gentiment de vous, hi hi hi)

  7. Oliv' le chef
    1 mars 2018 at 19 h 05 min

    Salut les amis
    Elle était comment cette petite bière?
    Je trouve que vous avez de bien meilleures mines que lors de votre départ…
    Grosses bises de Grenoble où il a fait un peu moins de 17° à 8h cette semaine.
    Demain nous rentrons à Barbonval
    (Fabienne et les filles en voiture et moi à vélo; elle en un jour et moi en quatre;je penserai à vous sur la route)

    • 6 mars 2018 at 22 h 00 min

      Wao putain ! Trop fort le Chef ! Pour le prochain voyage, j’achète un tandem couché et j’embarque le Chef !
      La New Belgium était pas mal du tout, elle ressemble fort à la Jupiler…

  8. Chandoux
    1 mars 2018 at 20 h 12 min

    OH ! J’ai eu trop peur à la vidéo de la tortue !!! En entendant arriver le gros camion, j’ai bien cru que vous alliez y passer toutes les 2 !!! Bon, tout va bien !
    Faites gaffe quand même, ça a l’air de circuler sévèrement !
    Bon, les énigmes :
    – Grue du Canada et gravoline
    – Un débouche oreille subtilisé à la pharmacie en attendant votre tour
    – Pierrot a perdu sa lentille au fond de la piscine
    – Arbre à barbe de vieillard de la famille de l’ananas… Ca vous ressemble bien !
    Merci Wiki : « Il était une fois un voyageur qui était venu avec sa fiancée espagnole dans les années 1700 pour démarrer une plantation près de la ville de Charleston. Elle était une belle future mariée avec de longs cheveux noirs comme l’ébène. Comme le couple marchait près de la forêt et faisait des projets concernant leur avenir, ils furent soudainement attaqués par des indiens Cherokee qui étaient mécontents de partager la terre de leurs ancêtres avec des étrangers. En guise d’avertissement final de rester loin de la nation Cherokee, ils coupèrent les longs cheveux noirs de la future mariée et les jetèrent dans les branches d’un vieux chêne. Lorsque les gens sont revenus jour après jour et semaine après semaine, ils ont remarqué que les cheveux avaient flétri, étaient devenus gris et avaient commencé à s’étendre d’arbre en arbre. Au cours des années la mousse espagnole s’est diffusée de la Caroline du Sud à la Géorgie et la Floride. Depuis ce jour, si on est debout sous un chêne vivant, on verra la mousse espagnole sauter d’arbre en arbre et se défendra avec une grande armée de scarabées ».
    Biz

  9. Chandoux
    1 mars 2018 at 21 h 09 min

    Et bravo pour les 1000 !!!

  10. DOMINIQUE
    2 mars 2018 at 20 h 42 min

    coucou les amis
    pour les énigmes:
    en 1 grues des sables et une race de pic
    en 2 un pisse debout pour béa à moins qu’il y aurait du changement pour pierrot….a confirmer
    en 3 un mixe des deux quoique on a un penchant pour pierrot
    en 4 mousse espagnole qui a une préférence pour les chênes ou les cyprès, c’est une plante qui pousse sur une autre plante et qui peut ralentir la pousse de celui-ci autrement ZZtop est planqué dans l arbre
    bravo pour les 1000 bornes

    • 7 mars 2018 at 0 h 58 min

      Hé hé, vous restez dans le peloton de tête pour gagner l’incroyable lot du super follower.
      En tout cas, merci pour votre participation. Ca me permet de savoir que la Corée du Nord n’a pas envoyer une bombe atomique sur le moulin de Signy ou en tout cas, il y a au moins un survivant.

  11. Ardwen 008
    2 mars 2018 at 21 h 58 min

    J’adore le « ZZ top est planqué dans l’arbre » 🙂

    Bon, salut les partis s’terrer ailleurs. Si on oublie le souci d’oreille de notre Pierrot, ça a l’air de rouler…

    Bien content, je suis- ainsi parlait Yoda- que vous ayez rejoint une piste plus adaptée pour les biclous.(« Biclous », « biclous »? Non mais…)

    Je réagis à l’inenvisageable idée du demi-tour. Selon Gérard d’Aboville lors de sa traversée non seulement de l’Atlantique mais aussi d’un vieux coup de blouZe, à mi-chemin, il sera trop tard. Quand courage et humour se conjugue, non, se conjuguent…

    Au fait, Pierrot, petite info: je suis plus impatient de trouver de vos nouvelles dans ma messagerie que mon Jeux Vidéo Mag dans ma boîte aux lettres. C’est grave, Docteur? 🙂 (En attendant, je te réserve une Big SurpriZe lors de notre prochaine piZZa et bière partagées rue des Grands Prés. Mais, on n’en est pas encore là.)

    Je reste dans les « Z » en vous faiZant la biZ.

    Bonne route

    André

    • 7 mars 2018 at 0 h 42 min

      Salut Dwedwen !
      Pas mal ce surnom de surnom, non ? Fais gaffe quand même, certaines bouteilles d’Ardwen sont un peu « fond de cuveuses »… Les allitérations en Z frôlent le border line… 😉
      Je suis bien heureux que tu deviennes addict ! Plus je peux rendre de gens dépendants, plus vite je pourrai quitter l’éducation nationale pour me lancer dans ma nouvelle carrière de Gourou cosmique.
      Ciao

  12. jmi
    3 mars 2018 at 10 h 41 min

    j ai l impression qu’il y a moins de bagnoles , plus de nature, plus de plaisir . bien , les videos ,je m ‘ immerge mieux dans l ambiance , encore svp. médaille d’or pour le sauvetage de la tortue !
    pour le jeu des milles euros je dis :
    une grue du japon
    un grand pivert
    un pisse debout ou une cuillère pour faire la sauce à salade … j hésite.
    mousse espagnole appelée aussi barbe de pierrot
    meme piscine, meme short que la photo plus haut dans le blog , le bronzage des pieds palmiers , pas de doute c est Lui ,le Héro.

    bonnes routes calmes et bucoliques

    • 7 mars 2018 at 0 h 49 min

      Jmi ! Jmi ! Jmi ! 3 fois hélas pour toi, mon mystérieux follower et néanmoins ami ! Ton challenge nous pose énormément de problèmes… Ça m’embête plus que de raison… On ne trouve rien à prendre en photo qui pourrait coller à tes attentes. On va encore essayer, mais je crois que tu nous a bien collé.
      Pour les énigmes : 2 pts. La pénalité pour réponse tardive a été annulée par l’allusion à une émission de France Inter !

  13. Chandoux
    4 mars 2018 at 19 h 56 min

    A mon avis, Shame n’est pas mort, il fait seulement semblant. Le malin !
    1 – Pas compris ce que sont les outils de réparation. Des aiguilles à tricoter ?
    2 – Juste pour ma gouverne, elle coûtait combien la consultation avec l’infirmière ? Chanceux que nous sommes avec notre carte vitale !
    3 – C’est quoi ce truc orange dans la cuvette en zinc ? Même en photo on le voit trembler ! Vous n’avez quand même pas mangé ça ??? Et Pierrot qui fait sa chochotte avec sa salade ! Franchement, personne n’aurait jamais osé vous demander ça en défi !
    Demain, on vous lâche pendant 5 jours pour visiter Rome. Bon, le défi « les fesses de Doudou place St Pierre », c’est NON ! On a pris le pass bus… ben quoi ? On va vivre à chaud les résultats des élections législatives. Extrême droite ou 5 étoiles ?
    Hey ! Vous nous attendez pour les énigmes hein ?
    On vous bise à la Mozzarella.

    • 7 mars 2018 at 0 h 55 min

      1 – Nan, un demi bouchon d’une bouteille de vin pour rapprocher le capteur de mon compteur kilométrique
      2 – On n’a pas très bien compris, mais a priori ça va de 69 à 129 dollars selon les soins apportés (j’imagine)
      3 – Alors et d’une la cuvette en zinc c’est notre casserole MSR top compet et la ragougniasse qu’il y a dedans, c’était finalement de la purée de beans. Avec nos deux vieilles saucisses grillées, on a failli s’étouffer.

      Enjoy Rome et n’oubliez par de faire les termes de Caracalla. On avait adorer.

      Biz biz

  14. Ana
    5 mars 2018 at 9 h 29 min

    Joyeux anniversaire Pierrot
    Bisoud

  15. Fourniret Michel
    5 mars 2018 at 12 h 27 min

    Bonjour,

    Je suis tombé sur votre blog un peu par hasard en tapant les mots clefs « otite + vélo + batman ». Ne me demandez pas pourquoi, c’est une longue histoire. Bravo pour votre voyage même si sur les photos, on vous voit plus souvent vautrés sur des fauteuils un verre à la main qu’en train de pédaler (vautrés sur vos vélos).

    J’apprend aussi que je fais parti des « épargnés » car j’ai pu découvrir le « sous-blog » de partirlespiedsdevant. En effet, j’ai été épargné par la beauté de ce blog, de ses photos et de ses récits d’une humanité et d’un humour confondant. Et j’m’y connais en humanité.
    Donc merci à vous d’en avoir parlé, je viens de le dévorer en entier, j’ai mal aux abdos tellement j’ai rigolé et un peu aux yeux à cause de l’orthographe.

    Si je peux me permettre, c’est une riche idée de votre part d’avoir pompé leurs vannes de la liste à puce et de la citation.

    Bien amicalement et à bientôt dans les Ardennes

    Mimi

    • 6 mars 2018 at 21 h 26 min

      Salut Mimi,
      content de voir que tes passions sont toujours aussi saines ! Je suis sûr que tu es effectivement un des hommes les plus à même d’apprécier l’humanité et l’humour de ce sous-bock sous-blog concurrent ! Quant aux « emprunts bonifiants » que nous leur faisons l’honneur de faire… C’est pas fini !
      A bientôt mon Mimi !

  16. Olive
    6 mars 2018 at 10 h 03 min

    Happy birthday mon Pierrot! Avec le décalage horaire jsuis encore bon nan?

    Sinon, le 1/2 bouchon de liège pour la sonde du compteur, T sérieux là? (expression de djeun’s) c’était introuvable!

    Bizzz

    • 6 mars 2018 at 21 h 19 min

      Nan… Encore trop tard ! Tu l’auras un jour, tu l’auras… Et si ! Le bouchon ! Je répare tout au bouchon ! Lors du 1er trip, j’en ai utilisé un dizaine !

  17. Robert Chantal et Renée
    8 mars 2018 at 14 h 51 min

    salut les jeunes. Finalement on a même réussi à lire votre réponse. On n’est pas si betes que cela. Aujourd’hui nous n’avons pas notre reportage hebdomadaire cela sera pour la prochaine fois. J’espère que vous allez bien et que le moral est bon. Bon courage pour la suite. Grosses bises. Maman.

  18. Robert Chantal et Renée
    8 mars 2018 at 15 h 02 min

    salut les jeunes. Nous sommes contents d’avoir pu lire votre réponse. Par contre aujourd’hui nous n’avons pas eu le plaisir de lire votre reportage. Tant pis ce sera pour la prochaine fois. J’espère que vous allez bien et que le moral est bon.Bon courage pour la suite. Grosses bises. Maman

    • 9 mars 2018 at 21 h 12 min

      Excellente la blague d’envoyer deux fois le même message pour faire croire que tu ne maitrises pas internet

  19. Chandoux
    10 mars 2018 at 10 h 39 min

    Je confirme ! Il est un peu mou ce blog… Retour de Rome et rien de nouveau ? Pas étonnant qu’on réponde en double pour le dynamiser un peu. Peut-être un problème de digestion avec la purée de bean ? Ou alors vous nous avez attendus pour les énigmes ? Dans ce cas, merci les Terrailleurs, ça y est on est prêts, ça va déchirer !
    Oui on a visité les termes de Caracalla. J’aurais bien aimé ce jour-là être en maillot de bain, 2300 ans en arrière ! On en a plein les mirettes et les bottes (malgré notre pass bus), et il en reste encore tellement à voir…
    Bon et vous alors ? Biz

    • 10 mars 2018 at 20 h 17 min

      Mais on attendait patiemment que vous soyez rentré de vacances, les enfants. Donc maintenant que vous êtes là, bim, un nouvel article …

      • Chandoux
        11 mars 2018 at 10 h 21 min

        Vous êtes des choux !

  20. Chandoux
    10 mars 2018 at 18 h 50 min

    Oups ! Caracalla = 216 ap JC et non av. Donc 1800 ans « seulement » nous séparent. Mon italien est encore un peu aléatoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *